LE SERTISSAGE

Le sertissage consiste à fixer les diamants et pierres précieuses sur un bijou. Il existe différents types de sertissage pour travailler les pierres précieuses. Métier à part entière, ce travail est réalisé par un sertisseur qui dispose de plusieurs techniques pour fixer les gemmes. Le sertissage est un véritable savoir-faire dont voici les principales techniques.

LE SERTIE À GRIFFES 

Ce type de sertissage est le plus répandu en joaillerie. Il consiste à maintenir la pierre précieuse par de fines griffes en or ou dans une autre matière. On l'utilise notamment pour les émeraudes, les saphirs, les diamants ou encore les rubis. Il compte de 2 à 8 griffes en moyenne.

LE SERTIE MASSE

Cette technique permet d’enchâsser la pierre dans le volume même de la bague. Cela permet non seulement de créer des bijoux aux formes contemporaines mais également de bien protéger la pierre. Le serti masse est particulièrement utilisé pour travailler les chevalières hommes.

LE SERTIE À GRAINS

Egalement appelé "pavage", le serti à grains s’applique aux pierres de petite taille et identiques. Cette technique consiste à fixer la pierre en détachant des copeaux de la monture à l’aide d’un outil coupant (un burin) avant de les rabattre sur les bords de la pierre. La pierre est ainsi fermement maintenue, entourée de petits grains qui la bloquent.

LE SERTIE CLOS

Cette technique consiste à ceinturer la pierre d’une feuille de métal. Le bijoutier rabat le métal tout autour de la pierre à l’aide d’un marteleur puis dégage une petite bordure que l’on appelle le “filet”. Lorsque le métal ne ceinture pas toute la pierre, on parle alors de serti demi- ou semi-clos.

LE SERTIE RAILS 

Particulièrement délicats à réaliser, les sertis rails sont parfaits pour un serti de diamant. Il s'agit cette fois d'enchâsser une ou plusieurs rangées de pierres dans un rail de métal en supprimant tout espace entre elles. Pour ce type de sertissage, il est parfois nécessaire de retailler les brillants. D'autres types de sertis existent : sertis invisibles, à brides, à clous... au-delà de l'apparence obtenue, faire appel à un joaillier et sertisseur expérimenté est crucial. Il en va de l'esthétique et de la durée de vie du bijou.

LE SERTIE BARRETTE

C’est une technique qui permet de sertir plusieurs pierres les unes à côté des autres entre 2 barrettes de métal. Seul inconvénient, ce type de sertissage réduit les options de mise à taille, et en particulier le rétrécissement, car en réduisant l’arrondi de la bague, on desserre obligatoirement les barrettes et les pierres risquent de tomber ou de n’être plus bien ancrées. 


LE SERTIE TENSION

Le sertissage en tension maintient la pierre précieuse en la pressant à l’aide de deux bandes de métaux. Ce sertissage donne l’impression d’une pierre flottant entre ses assises et offre une bonne visibilité sur la gemme.